L’évangéliste Reinhard Bonnke passe la main.

01 janvier 2020

Après 50 ans de ministère, l’évangéliste allemand Reinhard Bonnke avait pris sa retraite pour passer le flambeau à son successeur, Daniel Kolenda, lors d’une campagne historique de 5 jours à Lagos (Nigéria). Le choix du Nigéria ne doit rien au hasard. Bonnke avait tenu dans ce pays à l’extraordinaire démographie mais aussi, selon lui, « où l’on ressent la plus forte présence de Dieu », une campagne qui avait attiré 1,6 million de personne en l’an 2000. C’est aussi l’unité qui frappe ici : toutes les dénominations chrétiennes sans exception participent à la croisade et prient pour un réveil spirituel, ainsi qu’un relèvement politique et social de la plus grande nation d’Afrique. Il est vrai que les chiffres donnent le tournis à des observateurs européens habitués à des audiences confidentielles. Mais tout est démesuré sur ce continent, où selon les mots du théologien Phinéas Dube, « l’église est large de plusieurs kilomètres mais profonde d’un centimètre ». Pour le jubilé de l’évangéliste, 400 responsables d’églises venus de toutes les nations étaient réunis dans un gigantesque champ, préparé par une équipe déjà aguerrie pour recevoir 5 jours durant une foule immense de 750 000 personnes. Imaginez : la chorale à elle seule comptait plus de 20 000 membres et il fallut 15 containers pour stocker suffisamment de livrets « Maintenant que vous êtes sauvé » !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article